Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2015

Le dimanche 05/04/2015,jour de Pâques,un groupe de militants s’est rassemblé à 14 h pour dénoncer la barbarie de la corrida qui commençait à 17 h.Des Gersois s’étaient déplacés ,mais pas seulement,d’autres venaient de Bordeaux ,de Périgueux et de Toulouse .

L’arrêté municipal nous avait désigné un emplacement derrière des barrières à environ 200 m des arènes.Nous étions face aux forces de l’ordre dans la rue qui mène à la Place des arènes.Certes,les amateurs de torture passaient forcément devant nous.Toutefois,nous ne pouvions pas apercevoir l’entrée des arènes,ce que nous déplorons.Nous avions alors négocié en vain avec les gendarmes la possibilité de se rapprocher du lieu de torture.

Par notre présence et nos panneaux d’information,nous avons probablement dérangé les consciences.Nous avons aussi attirés des personnes sensibilisées à notre cause,écœurées par ces spectacles archaïques qui perdurent dans certains départements.Ainsi,une fillette accompagnée par sa mère était choquée de cette horreur et l’a exprimé à haute voix en direction des gendarmes en ces termes: »c’est horrible!c’est horrible! »Plus tard,une dame,juriste de formation,était interloquée de se rendre compte qu’il y ait encore des corridas dans le Gers,alors qu’elle était persuadée que ces spectacles étaient d’un autre âge.D’ailleurs,nous avons constaté que le public taurin est majoritairement d’un âge avancé.A l’inverse,la cause anti-corrida attire de plus en plus de jeunes…

Nous contesterons légalement les interdictions prononcées par arrêté municipal concernant l’utilisation de dispositif  sonore pourtant fréquemment  employé dans toute manifestation.Nous considérons que c’est une entrave à la liberté d’expression,si chère dans le pays des droits de l’homme.

Nous affirmons que l’arrêté a été scrupuleusement respecté,aucun incident n’a été constaté.

Comme convenu,l’ordre de dispersion a été donné par les organisateurs à 20 h.

Read Full Post »